Projet en Vedette: Théories criminologies et études socio-juridiques / Featured Project: Criminological theory and social-legal studies

Les dates limites pour postuler aux programmes de doctorat (10 janvier) et de maîtrise (15 janvier) offerts par le département de criminologie à l'Université d'Ottawa approchent rapidement. Dans le mois suivant, vous trouverez quelques-uns des nombreux exemples de projet de recherche conduits par les professeurs dans chacun de nos dix champs de recherche. L'édition d'aujourd'hui expose le projet de Isabelle Perreault dans le champ de recherche «Théories criminologiques et études socio-juridiques».

The application deadlines for the doctoral (January 10) and master’s programs (January 15) offered by the Department of Criminology at the University of Ottawa are rapidly approaching.  Over the next month you will find a few of the many examples of research projects being led by professors in each of our ten research fields. Today’s edition showcases a project byIsabelle Perreault within the research field of “Criminological theory and socio-legal studies”. 

1483480128651.jpg

Théories criminologiques et études socio-juridiques / Criminological theory and socio-legal studies

  • Déhospitalisation psychiatrique et accès aux services de santé mentale: regards croisés Ontario-Québec, 1950-2012 /  (Isabelle Perreault)

Marie-Claude Thifault, avec Marie Lebel, Isabelle Perreault et le collaborateur Marcel Martel mènent un programme de recherche qui cherche à approfondir les défis de la déhospitalisation psychiatrique au cours de la période de désinstitutionnalisation des 60 dernières années. Les communautés francophones de l’Est et du Nord ontariens ainsi que celle du Montréal anglophone sont ici ciblées afin de rendre compte non seulement de la complexité, mais de la fragilité de l’offre de services liés à des facteurs tant culturels que linguistiques. Notre enquête, tant sur la réalité des psychiatrisés que des ex-psychiatrisés, vivant en milieux minoritaires en Ontario et au Québec, participera à une lecture plus complète et nuancée de l’expérience pancanadienne des soins hospitaliers psychiatriques vers les différents réseaux communautaires mis en place de 1950 à aujourd’hui. La conception des réseaux de santé de l’Ontario francophone et du Québec anglophone, le développement des disciplines psychiatrique et psychologique dans l’après-guerre et la découverte des neuroleptiques au début des années 1950 participent à la mise en place de nouvelles alternatives dans la prise en charge des personnes avec des troubles de santé mentale. Le fort courant antipsychiatrique qui en découle favorise la communautarisation comme alternative au modèle asilaire. C’est précisément sur cette trame de fond de révolution psychiatrique que reposent nos intérêts de recherche. Notre programme de recherche est basé sur les quatre objectifs suivants : 1) Tracer les parcours « transintitutionnels » des ex-psychiatrisés ou « usagers » tout en identifiant les ressources familiales et/ou sociales développées à leur intention; 2) Montrer l’influence des savoirs psychiatriques sur l’évolution des traitements, en particulier l’usage des traitements psychopharmacologiques, sur les modes de prise en charge des personnes psychiatrisés; 3) Déterminer l’impact des politiques de déhospitalisation en observant particulièrement comment elles se sont confrontées aux politiques d’insertion (emploi, logement, etc.), aux différents acteurs concernés (les proches, les familles), à l’importance prise par les « usagers », mais aussi à la politisation des enjeux de sécurité et 4) Cibler les enjeux professionnels des intervenants en santé mentale dans un contexte de déhospitalisation.

Professor Isabelle Perreault is also participating in other research:

  • Suicide, avortement et sexualité non-normative: analyse sociohistorique de champs de compétence pénale au 20e siècle (Isabelle Perreault)